Pleine lune de juin : saisir les rênes avec maturité et confiance

Publié le par Jyoti

La pleine lune du 9 juin 2017 (15h11) se situe dans le nakṣatra Jyeṣṭhā symbolisé par une boucle d’oreille et un parasol et régi par la planète Mercure et le dieu Indra*. Cette maison lunaire couvre la fin du signe du Scorpion et correspond à la super géante rouge, Antarès, dans la constellation dudit Scorpion.

Jyeṣṭhā dérive de l’adjectif jyeṣṭha, qui signifie « le plus éminent », « le chef » et, par extension, l’aîné. Aînée par l’âge, Jyeṣṭhā est la matriarche, dont la maturité, la sagesse, la profondeur, le courage inspirent le respect et assurent la protection de sa lignée. Elle occupe la position prééminente qu’accordaient les sociétés antiques à l’âge mûr et est douée de pouvoirs psychiques ou occultes**.

Simultanément à cette pleine lune, Jupiter-Guru, la planète de l’expansion, reprend sa marche directe, ouvrant une période riche d’optimisme et d’espoir.

Sous l’influence conjointe de Jyeṣṭhā et de Guru, ce sont des semaines fertiles en événements et rebondissements positifs qui s’ouvrent à nous. Fruit de la maturation des expériences et des remises en question de ces derniers mois, la maturité à laquelle nous invite Jyeṣṭhā nous redonne le pouvoir. Les nettoyages émotionnels arrivent à leur terme. La brillance de la pleine lune révèle pleinement notre capacité à nous prendre en main et à cesser de sous-estimer notre autorité sur les autres et nous-mêmes. Le moment est venu de nous respecter et de nous faire respecter.

À l’instar de la valeur, la maturité n’attend pas le nombre des années. Elle est le résultat d’un processus à la fois conscient et inconscient de digestion des expériences et de réflexion sur ce que nous désirons vraiment, mené depuis un certain temps, pour ne pas dire un temps certain. Jupiter arrive à point nommé pour nous insuffler l’optimisme dont nous pouvons avoir manqué.

Il est temps de (re)mettre de l’ordre dans notre vie et nos relations, mais aussi de leur donner un sens. La confiance, l’enthousiasme et la chance frappent à la porte : les semaines à venir pourraient bien nous réserver des surprises aussi agréables qu’inattendues ! La période est favorable à un accomplissement social, personnel et spirituel mûri et cadré, sur lequel Saturne rétrograde pourra éventuellement faire souffler une légère brise d’incertitude. Rien néanmoins qui puisse véritablement contrarier le mouvement positif en marche, car nous avons acquis la solidité affective et mentale nécessaire pour y faire face.

Comme les pleines lunes de mai et d’avril, celle-ci est placée sous l’influence vibratoire de l’arcane 7, le Chariot. Après la maîtrise des émotions et le renouvellement positif, voici venu le temps de la synthèse et de l’intégration des expériences grâce auxquelles nous pourrons nous embarquer dans les explorations et les voyages, mobiles ou immobiles, auxquels nous aspirons.

Cette pleine lune nous donne l'opportunité de prendre pleinement conscience de nos forces et de nos atouts et de (re)saisir fermement les rênes de notre existence, sans dispersion ni débordement, mais avec sagesse, détermination et confiance. Nous sommes l’unique régent de notre vie. Profitons de la protection de Jyeṣṭhā et de Guru pour reconnaître et accepter que nous, et personne d’autre, détenons le pouvoir sur notre vie, et agir en conséquence.

 

* Roi des dieux, il est le Feu céleste. S’il se manifeste par le tonnerre, la foudre et l’éclair, il règne également sur un paradis où s'épanouissent les plaisirs des sens.
** À l’époque védique, en tant que Conscience (l’un des trois aspects de l’existence avec la Réalité et l’Expérience), elle est le pouvoir de volonté de Brahmā, le créateur. Aujourd’hui, elle est assimilée à Alaskṣmī (non-Lakṣmī) et représente le malheur, la maladie et le chagrin, en pendant négatif de la déesse de la fortune, Lakṣmī, dont elle est la sœur aînée.

Ressources :
- AnandaShree Astrology
- Guide de prononciation sanskrite

- Mythes et dieux de l'Inde, Alain Daniélou, Editions Flammarion

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article