Passante

Publié le par Jyoti

Un jour je me suis retrouvée au bord d'une falaise. J'ai levé les yeux vers l'immensité du ciel, je les ai baissés vers l'immensité du vide. Et puis je me suis retournée. Le chemin par lequel j'étais arrivée avait disparu. Le paysage avait changé. Je faisais face à un vaste plateau couvert d'herbe rase. J'ai compris qu'il était désormais impossible de rebrousser chemin et l'aurais-je même voulu ? Sans repères, sans carte, sans destination, quelle direction emprunter ? Une brise s'est levée derrière moi. D'une poussée légère, elle m'a mise en marche. J'ai rajusté le baluchon, lourd des expériences d'une vie, que je portais sur l'épaule. En marchant vers le soleil levant, un sentiment de profonde gratitude m'a envahi. Mon destin m'offrait une page blanche sur laquelle il ne tenait qu'à moi de tracer les caractères qui lui confèreraient un sens. En me projetant hors de mes sentiers battus, il m'éclairait à moi-même d'une lumière nouvelle. Je compris qu'être un 2, ce n'est pas tant être en quête de l'autre et de fusion, que reconnaître, accepter et intégrer sa propre dualité : homme-femme, solaire-lunaire, tristesse-gaieté, réalité-imaginaire, guerrière-pacifique. Je compris aussi que je serais toujours d'ailleurs, ailleurs dans le temps, ailleurs dans l'espace, ailleurs dans ma tête. Je ne suis finalement peut-être qu'une voyageuse, une passante, venue dans cet espace-temps par curiosité. Et le moment venu, quand le plaisir de la découverte se sera affadi, peut-être m'envolerai-je sur mon épée vers le royaume des immortels. Qui sait.

Publié dans Mood

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article