Pleine lune de mars : que la lumière soit

Publié le par Jyoti

La pleine lune du 21 mars (2h43) se situe dans la maison lunaire Uttaraphalgunī (de 26°40 en Lion à 10°00 en Vierge) régie par le Soleil et les divinités Aryaman et Bhaga*, liés à la richesse, la prospérité, la chance et l'amitié, et symbolisée par les quatre pieds du lit qu'elle constitue avec son pendant, Purvaphalgunī. Du point de vue védantique, ces pieds représentent les quatre cuirasses qui entourent l'âme dans la vie terrestre (corps physique, corps subtil, corps émotionnel/astral et corps intellectuel).

La Lune se trouve en maison 1 (le soi) et le Soleil en maison 7 (les relations). La lune reflétant la lumière du soleil, une période s'ouvre qui va nous permettre de comprendre qui nous sommes à travers les relations que nous entretenons avec les autres et le monde qui nous entoure. L'auto-révélation qu'elle favorise relève davantage de l'éveil à ce que nous sommes et à ce que nous voulons être que d'une compréhension qui nous serait assénée brutalement. 

Accompagnée d'Aryaman, l'entrée de Vénus dans le signe du Verseau le 21 mars va mettre l'accent sur l'évolution progressive d'amitiés axées sur l'ouverture du cœur. 

L'impétueux Mars entre dans le placide signe du Taureau le 22 mars. Si nos entreprises et nos projets semblent tout à coup ralentir, profitons-en pour préparer leur mise en oeuvre réaliste prochaine et ce faisant en fonder plus solidement la réussite.
 
Jusqu'à fin avril, Jupiter l'idéaliste va exposer au grand jour les croyances et les convictions irréalistes, les scandales et les faux guru. Le moment sera propice pour se débarrasser des relations toxiques, des schémas culturels et familiaux inutiles et de tout ce qui menace notre autonomie.
 
Le 28 mars, Mercure redevient direct ce qui permettra de sortir de la confusion et des problèmes de communication et de prendre à nouveau des décisions claires.

C'est encore une fois l'Hermite (d'ailleurs associé au signe de la Vierge) qui accompagne la nouvelle lune. Sa situation de neuvième arcane (fin de cycle) renvoie à la notion de complétude implicite au symbolisme de la pleine lune. Ce vieillard et sa lanterne nous rappellent que c'est lorsque nous avons fait le tour des choses que nous sommes en mesure de les comprendre et « d'y voir clair ». Ce qui a été porte en soi la semence de ce qui sera. Une fois de plus, nous voilà incités à laisser notre vérité s'exprimer sans effort autre que de (re)connaître ce que nous savons déjà, comme le fait d'ouvrir les volets permet de distinguer tous les détails d'une pièce auparavant plongée dans l'obscurité.

* Deux des douze aspects védiques du Soleil.

Ressources :
AnandaShree Astrology
- Julianne Victoria, Shedding Light on Jyotisha:  Vedic Astrology for Beginners

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article