Nouvelle lune de février : se mettre à l'écoute

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 4 février (22h04) se situe dans le nakṣatra Śravaṇa, qui couvre de 10 à 23,20° en Capricorne. Śravaṇa est régi par la Lune et le dieu Viṣṇu dont un rôle majeur est le maintien de l'ordre cosmique. En sanskrit, śravaṇa signifie aussi bien l'oreille (symbole de cette maison lunaire) que l'écoute. Il est dérivé de la même racine (ŚRU) que śruti qui désigne, outre également l'oreille et l'écoute, la tradition orale sacrée transmise de génération en génération que constituent les Veda.

Le lien général des nouvelles lunes à l'obscurité est renforcé par la présence de Saturne, régent du Capricorne, en maison 8, où résident tout ce qui est caché à notre perception sensorielle, ainsi que la mort et la transformation.

Ici, l'obscurité n'a pas pour objet de cacher, mais de permettre à l'invisible de se manifester. Elle masque ce qui distrait et perturbe et met en place un environnement propice à l'écoute du discours silencieux qui monte des profondeurs de notre inconscient ou la petite voix de notre intuition noyée dans la cacophonie du quotidien, que nous peinons souvent à entendre.

L'écoute requiert un effort d'attention que les bruits assourdissants du monde extérieur rendent souvent difficile. L'occasion nous est donnée de nous reconnecter à l'essentiel, d'approfondir notre compréhension du chemin sur lequel nous sommes engagés, de fermer nos oreilles aux  discours qui entretiennent les antagonismes et de réaliser qu'une écoute en conscience est essentielle à une communication juste avec nous-mêmes et les autres.

Par ailleurs, la conjonction de Saturne et Mercure pourra réveiller ou dynamiser une énergie tournée vers les études et la réflexion, plutôt philosophique ou spirituelle compte tenu du contexte global de ce nakṣatra.

L'énergie vibratoire de l'arcane 9, l'Hermite, accompagne cette nouvelle lune. Comme elle, il se situe à la jonction de la fin et du commencement. Il nous rappelle l'importance de s'arrêter sur les expériences passées et de les comprendre avant de prendre un nouveau départ. Le retour en soi silencieux permis par la distanciation volontaire des vicissitudes du quotidien devient alors acte libérateur.

Ressources :
AnandaShree Astrology
- Julianne Victoria, Shedding Light on Jyotisha:  Vedic Astrology for Beginners

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article