Pleine lune d’octobre – Changement et abondance 

Publié le par Jyoti (traduction et adaptation)

Si vous vous sentiez inquiets et déstabilisés depuis quelque temps, vous n’êtes pas les seuls. Ces dernières semaines ne vous ont peut-être pas épargnés mais rassurez-vous : la pleine lune du 16 octobre 2016 (6h25) va inonder la planète d’une lumière porteuse d’apaisement. Elle ouvre une nouvelle ère d’harmonie et d’abondance qui dissipera  les peurs et les doutes.

En Inde, cette pleine lune d’automne est marquée par la fête de Śaratpūrṇimā : fête de la moisson placée sous l'égide de  Lakṣmī, déesse de la richesse et de la prospérité, mais aussi célébration de la nuit où les gopi (bergères) ont rejoint Kṛiṣṇa pour danser au son de sa flûte (rāsa līlā).  Forte de ces puissantes influences bénéfiques, cette nuit influera favorablement sur notre fortune personnelle et sera propice au sentiment amoureux et aux couples. Quant à la Lune, elle déversera sur la terre  ses rayons aux vertus curatives et nourrissantes pour le corps et l’âme. Si l’univers semblait vous tirer en arrière ou si vous aviez l’impression de tourner en rond, la pleine lune de ce mois-ci remettra les choses en place.

Depuis quelques semaines, l’influence de Kālasarpayoga* avive fortement les tensions. À mesure qu’augmente la puissance de Rāhu, les conflits, les stress et les événements imprévus se multiplient. Mais cette configuration a également le pouvoir de susciter une puissante évolution de la conscience et d’accélérer le rythme du changement. Alors, embrassez-la sans crainte et vous en récolterez les bénéfices.

Placée au dernier degré du zodiaque sidéral, cette pleine lune transite par l’extrémité de la queue des Poissons, le 27e nakṣatra Revatī** régi par la planète Mercure et la déité Pūśan, le Nourricier, le Berger, guide et protecteur du bétail ainsi que des vivants et des morts. La Lune en Revatī montre le chemin et ouvre la voie. Sa position dans les Poissons la situe au point de transition entre la fin d’un cycle et le début d’un nouveau. Les deux poissons qui la symbolisent représentent l’énergie créatrice prête à entamer un nouveau cycle de croissance. Porteur d’une forte aspiration à la transcendance, ce nakṣatra est également lié à l’inconscient et la transition d’un cycle à l’autre ne s'effectuera peut-être pas sans un certain inconfort.

Quarante minutes après avoir atteint sa plénitude maximale, la Lune entrera dans une zone de pénombre céleste baptisée gadanta***. Cette position aux effets imprévisibles pourrait déclencher une série d’événements étranges et inattendus, notamment compte tenu de l’influence du fougueux Mars et de sa conjonction avec Uranus, la planète de la libération totale, qui brise les codes et provoque des bouleversements radicaux.

Mais ces chocs paraîtront mineurs comparés aux multiples changements positifs et nouvelles opportunités induits par la pleine lune en Revatī. L'heure est à l'épanouissement de la créativité au moment même où des cycles se terminent dans notre vie extérieure et intérieure. Abondance, passage à un niveau supérieur de conscience, ouverture de nouvelles voies, cette pleine lune ouvre une période féconde, riche en promesses de transformation et d'évolution positives, dans tous les domaines.

Sources :

Ressource : Guide de prononciation sanskrite

* Les sept planètes se trouvent prises en tenaille entre Rāhu et Ketu, la tête et la queue du démon serpent voleur de la boisson d’immortalité des dieux.

** Dans la mythologie, Revatī est l’épouse de Balarāma, frère aîné de Kṛiṣṇa considéré comme la septième descente de Viṣṇu sur la terre.

*** Conjonction entre deux signes et un nakṣatra

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article