Franchissement

Publié le par Jyoti

Franchir, initialement, c'est « libérer quelqu'un d'une charge » et par la suite, « aller au-delà ». Quel mot peut mieux décrire à lui seul l'abandon du corps que nous appelons la mort ? En franchissant le voile tendu par Māyā, mon partenaire de 32 années s'est libéré de la charge de la maladie qui pesait lourdement sur ses épaules pour aller vers l'au-delà, ce plan de conscience où il trouvera la paix de la véritable liberté.

Il a choisi pour accomplir ce pas décisif, le moment où nous franchissions le seuil d'une nouvelle année, nous libérant collectivement dans le rire et la fête des fardeaux de l'année écoulée en espérant que la nouvelle nous serait plus légère.

En franchissant la porte sur l'inconcevable, il m'a ouvert celle d'une vie à réinventer. C'est donc la vie que je veux célébrer ici : celle que nous avons partagée avec ses hauts et ses bas, celle qui s'offre à lui, dont j'ignorerai tout jusqu'à ce que mon heure vienne, et celle qui s'offre à moi, dont il continuera à faire partie autrement.

May you rest in peace, my sweet, fair, gentle man.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rémi 08/01/2018 18:41

Nos parents, grands-parents, et l'innombrable lignée de nos ancêtres arrivés avant nous ont préparé notre arrivée, notre incarnation, et l'ont accompagnée... De même, ceux de nos proches qui font le voyage préparent, de l'autre côté, notre arrivée dans l'autre monde, et nous accompagneront...
A toutes nos relations!