Taijitu

Publié le par Jyoti

Comme , s'il est un symbole très souvent reproduit dans nos sociétés, c'est bien le "taijitu" taoïste, dont la signification est fréquemment résumée par "tout est dans tout". 

Moteur de notre réalité duelle, le couple d'opposés yang (émanation, chaleur, action, principe masculin, soleil) et ying (réception, froid, intériorité, principe féminin, lune) apparaît de fait comme une évidence. Opposés, mais aussi complémentaires, comme l'indiquent à la fois le germe de l'un dans l'autre et leur emboîtement. Mais pour moi aujourd'hui, l'important c'est le cercle dans lequel ils s'inscrivent, qui m'apparaît comme la représentation de l'unicité fondamentale de la suprême Énergie qui en est la source. Sur le plan symbolique, le taijitu incarne à mes yeux la présence de l'Un fondateur dans la dualité du monde manifesté. Le Tout est (par)tout, plutôt que "tout est en tout".

Mais contrairement à ॐ, le taijitu nous parle directement de la réalité que nous vivons et, à ce titre, je le trouve particulièrement éclairant comme instrument de connaissance personnelle. En le considérant comme une matrice (notre personnalité globale) dans laquelle sont lovés des jumeaux (ses différentes facettes qui se complètent et s'opposent), il devient possible de l'appliquer à nos expériences et à nous-mêmes et de progresser ainsi dans la connaissance de notre être profond. Plutôt que de nous enfermer dans une dualité clivante et stérile, il nous invite à transformer les contraires, sources de conflit, en complémentaires, sources d'harmonie, mais aussi à accepter nos aspects contradictoires comme des sources d'évolution dynamique.

Ainsi, l'application de cette lentille à notre vie affective, par exemple, peut s'avérer révélatrice du rôle réel de chacun des partenaires dans une relation ou de nos attentes quant à notre relation à l'autre, au-delà des conventions et des idées préformatées que nous nous en faisons. Dans ce domaine comme dans d'autres, cet éclairage nouveau sur les profondeurs de notre psychisme peut nous rendre mieux aptes à lever les obstacles, éviter les impasses et dénouer les malentendus.

Je suis de plus en plus convaincue que la véritable paix ici-bas ne peut venir que du décloisonnement intérieur. La tâche est ardue et les voies pour l'atteindre sont multiples. Même s'il nous est impossible de nous arracher totalement à la dualité, porter dans notre cœur, plutôt que sur des tee-shirts, des symboles tels que ॐ et le taijitu, c'est porter en nous à la fois la conscience de notre condition et celle du Dao, du Brahman, de Paramaśiva, quel que soit le nom que l'on donne à cette  Énergie/Conscience/Principe qui est notre essence même. Prendre refuge en elles/en lui est notre seule chance de nous déployer pleinement sans effort et de vivre sereinement le voyage qui est le nôtre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article