Effeuillage

Publié le par Jyoti

Avec le temps qui passe vient le désir de s'alléger, l'aspiration à devenir vapeur ou brise légère. Pour les réaliser, il faut laisser se détacher les feuilles de l'arbre de notre vie une à une, sans hâte ni regret. L'arbre dénudé de l'hiver n'est pas mort pour autant : il attend simplement de renaître au printemps. Sachant que notre essence renaîtra pour l'étape suivante de notre long voyage de retour vers la source, comment redouter de s'effeuiller ? 

Publié dans Flotsam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article