Pleine lune de mai: alliance de la patience et de l'énergie

Publié le par Jyoti

La pleine lune du 29 mai (16h20) brillera dans le nakṣatra Anūrādhā (celle qui apporte le bonheur), situé dans la constellation du Scorpion (3°20 à 16°40). Cette maison lunaire est régie par la planète Saturne (et par Mars du fait de sa présence en Scorpion) ainsi que par le dieu solaire Mitra, « l'ami ». Elle est symbolisée par le lotus dont la beauté pure et sereine émerge des profondeurs boueuses des étangs, nous rappelant qu'il est possible de s'élever vers la lumière de la connaissance en partant des profondeurs obscures de l'ignorance… mais aussi que de multiples voyages sont nécessaires car vient toujours un moment où nous sommes à nouveau happés par ces profondeurs.

Ce nakṣatra bénéfique sera porteur d'effets très positifs pour ceux qui sauront ne pas céder à l'impulsivité et à l'impatience mais plutôt utiliser le courage et l'endurance de Mars pour faire face aux nécessaires leçons de vie que Saturne mettra sur leur chemin. En effet, si le second incitera à définir des limites claires et des objectifs précis, le premier apportera l'énergie et la détermination nécessaires pour atteindre les buts fixés.

Très dynamique, la période sera favorable au développement de soi, aux alliances ainsi qu'à toutes les initiatives passant par des liens d'amitié et de collaboration et visant des actions justes, au niveau collectif comme personnel. Elle nous invitera à trouver en nous la force d'accorder davantage de poids à ce qui nous rassemble qu'à ce qui nous divise.

Nous pourrons également compter sur l'influence bienveillante de Mitra pour éviter les pièges que nous tendraient le côté obscur du Scorpion et la violence latente de Mars.

Cette pleine lune est également placée sous l'égide de l'arcane 9, l'Hermite, qui vient souligner le rôle important du temps auquel préside Saturne/Chronos. Il faut du temps pour que toute chose se réalise, la croissance du lotus comme celle de l'être. Le temps ne doit pas être vu comme un ennemi systématique, mais plutôt comme un allié. C'est grâce à lui que nous évoluons et que nous acquerrons l'expérience qui nous permet de trier le bon grain de l'ivraie. C'est au fil du temps que nous cultivons la lumière intérieure qui nous guidera (et nous aidera peut-être à guider les autres) dans les moments difficiles et éclairera notre route. Du fait de son lien avec le signe de la Vierge, la terre guérisseuse, toujours en quête de perfection, l'Hermite nous aide ici à comprendre que le processus de mûrissement ne conduit pas à la destruction, mais à l'éclosion d'un nous-même plus riche de sa capacité à comprendre qui il est et où il va.

Ressources:
- AnandaShree Astrology
- Julianne Victoria, Shedding Light on Jyotisha:  Vedic Astrology for Beginners

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article