Pleine lune d'avril : autant en emporte le vent

Publié le par Jyoti

La pleine lune du 30 avril 2018 (2h59) se situe dans le nakṣatra Svāti, qui couvre de 6°40 à 20°20 en Balance, et correspond à Arcturus, l’étoile la plus brillante de la constellation du Bouvier. Son régent planétaire est Rāhu, la tête du démon serpent Vāsuki, le perturbateur iconoclaste dont l’attachement aux choses matérielles est ici combiné au goût du luxe de Vénus, régente de la Balance. Svāti est également régie par Vāyu, le dieu védique du vent, l’énergie du souffle vital, le praṇa, qui anime toute la création. Elle est symbolisée par un brin d’herbe porté par le vent (autonomie et indépendance) ou une épée (intellect).

Sous ces diverses influences, la quinzaine qui s’annonce risque d’être agitée. Un puissant souffle d’air frais pourrait bien venir balayer les hésitations ou déstabiliser les projets, les situations et les relations encore mal enracinés. Affaiblis par Rāhu, le faiseur d’éclipses, l’intuition et l’introspection favorisées par la lune tout comme l’aptitude à voir clair et à entreprendre favorisée par le soleil, auront du mal à apporter leur aide habituelle. Il faudra alors faire totalement confiance à la capacité du vent à transporter les graines des idées neuves et à les déposer là où elles auront le plus de chance de fructifier. Ne nous laissons pas impressionner par d'éventuels nuages car ils auront tôt fait de disparaître.

Les activités orientées vers un but plutôt d’ordre professionnel ou financier prendront la main. La possible discordance entre les résultats de ces activités terre à terre et nos aspirations risque de ne pas être du goût de la Balance. Les personnes qui pratiquent les exercices de respiration yogique seront particulièrement bien inspirées d’y recourir pour réinstaurer l’équilibre et l’harmonie entre matérialisme et spiritualité auxquels l’énergie de ce signe aspire.

Au milieu de tous ces remous, la conjonction de cette pleine lune et de Jupiter ainsi que la présence de Vénus chez elle en Taureau,  seront porteuses d’optimisme et d’espoir, notamment dans les domaines de la vie sociale, de l’éducation et des activités de conseil.

Les coups de vent qui nous attendent auront l’avantage de dégager nos perspectives et de nous permettre de voir plus loin, mais aussi de nous faire prendre conscience de la nécessité d’être fermement plantés sur les deux pieds que constituent le matériel et le spirituel pour faire face aux tourmentes.

Sur le plan tarologique, la famille des Épées est en totale résonance avec la période. Associée à l’élément air, elle symbolise autant l’intellect, capable de voir clairement les situations et de trancher, que le mental et sa capacité à brouiller les cartes et à masquer les vrais problèmes.

La pleine lune est associée à l’arcane 9, l’Hermite. Lié à l’élément terre par le signe de la Vierge, celui-ci apporte stabilité et calme intérieur. Cette lame indique qu’un cycle est totalement achevé et que le moment est venu de préparer un temps nouveau en se concentrant sur l’essentiel. Au-delà des vents favorables ou contraires, il existe en chacun de nous un lieu stable et sûr où peut briller sans trembler la flamme de la connaissance du monde et de nous-mêmes. Aucune tempête ne doit nous le faire oublier.

Ressource :
- AnandaShree Astrology

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article