Nouvelle lune d'avril : maîtriser les chevaux

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 16 avril (3h59) se situe dans le nakṣatra Aśvinī, la première des 27 maisons lunaires, qui couvre de 0 à 13°20’ dans le signe du Bélier, gouverné par Mars. Comme son nom l’indique, il est régi par les Aśvin, jumeaux à tête de cheval, fils du dieu du soleil Sūrya, médecins et protecteurs de l’agriculture. Sa planète est le nœud descendant de la Lune, Ketu, lié aux vies antérieures et à la libération de l’âme. 

Placée sous le signe de l’action, de la rapidité, de la jeunesse et du renouveau, la quinzaine qui s’annonce invitera à entamer sans attendre l’écriture d’un nouveau chapitre de vie et sera propice à la guérison des vieilles blessures.

Mercure, le messager ailé, étant redevenu direct, la porte s’ouvre à nouveau vers la communication avec l’extérieur et une utilisation créative de notre mental et de nos capacités intellectuelles.

Pour ceux qui se sont heurtés à des retards interminables ou à des obstacles apparemment insurmontables dans les semaines précédentes, attention à ce que le bouillonnement ambiant ne conduise pas à « lâcher les chevaux » et à céder, sous l’œil encourageant de Mars, à une impétuosité irréfléchie aux conséquences potentiellement regrettables. Tenir fermement les rênes de ses choix et de ses envies sera particulièrement important.
 
En contrepoint de l’ambiance surchauffée actuelle, la rétrogradation de Saturne à partir du 17 avril favorisera le retour sur soi et la quête de sa structure personnelle. L’effort introspectif que favorise cette planète associée au froid et au sec pourra venir tempérer le feu ambiant et éviter que les chevaux s’emballent.

Si nous voulons tirer pleinement partie du nouveau départ que nous offre ce double début de cycle et en récolter tous les fruits, veillons à ne pas confondre fougue et déchaînement. Profitons plutôt de l’influence bienveillante des Aśvin pour monter à bord du char de notre soleil intérieur et nous engager sur des voies constructives et riches de promesses.

C’est une nouvelle fois l’énergie vibratoire de l’arcane 13, la Mort, qui nous accompagne pendant la quinzaine à venir. La monture qu’elle chevauche évoque l’aspect lunaire ténébreux du cheval. Mais c’est aussi un véhicule dont la capacité à nous conduire de l’obscurité vers la lumière nous confronte à une réalité à première vue paradoxale : dans un même mouvement, la mort détruit et nourrit la vie, nous rappelant, si nous l'avions oublié, que les fins sont aussi des commencements et que l'inconnu peut être source d'anticipation et pas seulement d'inquiétude.

Ressources :
- Alain Daniélou, Mythes et dieux de l'Inde, Éditions Flammarion, collection Champs essais
- Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Éditions Robert Laffont/Jupiter
- AnandaShree Astrology

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article