Nouvelle lune de mars : préparer le renouveau

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 17 mars 2018 (14h42) se situe dans le nakṣatra Pūrvabhādrapadā, la partie antérieure de cette constellation double couvrant de 20°00 en Verseau à 3°20 en Poissons. Cette situation le place sous la régence de Saturne par le Verseau ainsi qu'à double titre sous celle de Jupiter, à la fois directement et par le biais des Poissons. Très ancienne, sa déité protectrice, Ajaikapada (« le bouc à une patte » ou « le non-né unijambiste », selon le sens donné à aja), a évolué au fil des millénaires : à l’époque védique, ce nom qualifie le Soleil mais aussi l’un des Marut, les guerriers compagnons d’Indra dieux des tempêtes. Plus tard, il devient Śiva sous la forme de l’axe du monde dont procèdent les deux autres énergies de la trinité hindoue (trimūrti), Brahmā et Viṣṇu. Il est également le véhicule d’Agni, le feu du sacrifice et de la purification.

Symbolisée notamment par la partie avant d’un lit funéraire, Pūrvabhādrapadā  peut renforcer les tensions entre nos tendances restrictives et expansives, entre canaliser et déployer. L’influence renforcée de Jupiter, rétrograde en ce moment, est favorable à la réflexion intériorisée sur notre présent et notre avenir préparant le retour à une dynamique d’action ciblée sur nos véritables aspirations. Bénéfique et cruelle à la fois, elle atténue la brutalité des événements susceptibles de venir contrarier nos projets, mais Saturne nous imposant de procéder avec lenteur, rigueur et honnêteté, les choses ne seront peut-être pas toujours faciles.

Alors que l’équinoxe de printemps le 20 mars marquera le début de l’année védique, cette nouvelle lune ouvre une période propice à un grand nettoyage intérieur guidé par un désir d’élévation personnelle. Elle nous incite à continuer de jeter au feu ce dont nous n’avons plus besoin puisque cet allègement ménagera un espace de renouveau favorable au lancement de nouvelles entreprises.

Depuis le 14 mars, le renforcement mutuel des énergies de Mercure le réfléchi, de l’aimable Vénus et de Jupiter, la planète des idéaux élevés et de l’inspiration, crée une situation favorable aux échanges riches et aux solutions originales.

À l’inverse, la conjonction du fougueux Mars et du pesant Saturne risque d’engendrer des situations tendues et des frustrations. En outre, malentendus et problèmes techniques pourraient compliquer les choses car Mercure entame sa rétrogradation à partir du 22 mars avant de reprendre sa course directe le 15 avril. Il sera bon de garder le cap, de ne pas élaborer de plans compliqués ou de ne pas attendre de solutions rapides.

C’est l’énergie vibratoire de l’arcane 13, La Mort, qui préside à cette nouvelle lune. Symbole des renoncements et des abandons nécessaires pour avancer sur notre chemin, porteuse de souffrance, mais aussi d’espoir, cette lame évoque la puissance sévère de l’ascèse. Accepter de perdre pour gagner, de mourir pour renaître. Un message difficile mais un passage obligé pour aller de l’hiver au printemps intérieur, de la peur à la joie, de la méfiance à la confiance. La présence implicite de l’Empereur, l’arcane 4, conforte l’idée que les transformations qui nous attendent n’ont qu’un seul but : conférer avec lucidité à notre vie une nouvelle stabilité qui nous permettra d'en élargir les limites et de saisir les opportunités qui nous seront offertes.
 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article