Nouvelle lune de janvier : invicibilité et silence

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 17 janvier (3h18) se situe dans le nakṣatra Uttarāṣāḍhā qui couvre de 26°40 en Sagittaire à 10°00 en Capricorne. Symbolisé entre autre par une défense d’éléphant, qui le lie à Gaṇeśa, le dieu qui supprime les obstacles, il est régi par le Soleil et la catégorie de déités Viśvadeva regroupant de 10 à 13 principes universels dont la Vérité, la Volonté, le Temps, la Patience.

Uttarāṣāḍhā constitue la partie ultérieure, «tardive », du nakṣatra Aṣāḍhā, l’invincible.  Sa principale motivation étant la libération, son influence nous permet de nous appuyer sur notre expérience pour déceler les pièges de l’illusion et parvenir à l’épanouissement spirituel que constitue la prise de conscience d’une Réalité supérieure. Affermis par son énergie, nous devenons capables de déceler et de surmonter les obstacles intérieurs et extérieurs qui se dressent sur notre route au quotidien : manque de confiance, faible estime de soi, négativité, épreuves et événements déstabilisateurs, etc.

L’invincibilité qui nous est ainsi offerte ne découle pas d’une attitude guerrière, mais de la sagesse née de la connaissance de soi, de la capacité à tirer les enseignements de nos expériences et de la réflexion introspective. Elle a néanmoins un prix : pour bénéficier du pouvoir de (re)création du Soleil, nous devrons peut-être aussi supporter les brûlures de la confrontation à ce qui nous restreint, nous contraint et nous blesse. Heureusement, la présence apaisante et positive du bienveillant de Jupiter et le lien à la transcendance cosmique assuré par les Viśvadevāḥ nous faciliteront la tâche et élargiront notre vision.

Les tempêtes de la quinzaine précédente ont balayé la poussière et les débris générés par les turbulences de 2017 et nettoyé le terrain sur lequel nous sommes amenés à poursuivre la transformation de nos schémas négatifs et à semer les graines du renouveau.

Cette nouvelle lune nous incite également à nous poser pour réfléchir dans le silence de notre Cœur et laisser monter en nous une compréhension nouvelle de la couleur dont nous souhaitons peindre notre avenir. Elle nous donne l’opportunité d’accoucher de nous-mêmes, transformation profonde et bouleversante qui fera de nous des êtres capables de refuser la défaite, forts de la conviction de notre valeur et de notre capacité à nous appuyer sur notre force intérieure pour vaincre les difficultés de toute nature.

Sa conjonction actuelle à Vénus, qui, depuis le mois dernier, a abandonné le ciel nocturne pour le ciel diurne au risque de se brûler les ailes au Soleil, pourra jeter une ombre sur les relations amoureuses, les amitiés et les autres alliances, mais les choses devraient s’arranger le mois prochain.

L’arcane qui préside à cette nouvelle lune est le 11, la Justice. Cette lame de l’harmonie, de l’équilibre et de l’élagage, nourrie par l’arcane 2, la Grande Prêtresse (régente de cette année), nous  confirme que le moteur du travail appelé à s’accomplir sera l’intuition et qu’il conviendra de laisser monter sans effort à la surface de notre conscience nos motivations et nos souhaits les plus profonds. Nous libérer de ce qui nous encombre et nous limite (ou entamer ce processus) afin d’autoriser l’expression d’une version de nous-mêmes plus juste, plus vraie et plus élevée, telle est la mission que nous assigne et que facilite cette nouvelle lune.

Ressources :
- AnandaShree Astrology
- Shedding Light on Jyotisha:  Vedic Astrology for Beginners par Julieanne Victoria
- Mythes et dieux de l'Inde par Alain Danielou, Editions Flammarion, collection Champs essais

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article