Nouvelle lune de novembre : retrouver le cap

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 18 novembre 2017 (12h42) se situe dans le nakṣatra Viṣākhā qui va de 20° en Balance à 3°20 en Scorpion. Son nom, qui renvoie au rhizome ramifié constituant la tige du lotus assimilé par analogie à l’éclair qui fend et illumine le cœur caché de sa cible, fait de cette constellation le révélateur des rêves et des intentions oubliés. Ses régents sont la planète Jupiter-Guru ainsi que les dieux védiques Indra (dieu de la guerre et de l’orage) et Agni (dieu du feu, notamment du sacrifice). Il est symbolisé par un arc de triomphe et un tour de potier.

Après les tribulations et les effets de chaud/froid de ces derniers mois, Guru arrive à point nommé pour nous remettre sur notre juste chemin et nous aider avec bienveillance à tirer les enseignements qui nous permettront d’avancer dans la direction qui est véritablement la nôtre.

Ceux d’entre nous qui sauront voir dans l’orage la pluie qui féconde et dans le feu, le brûlis qui fertilise seront en mesure, certes au prix d’un peu de patience, de façonner des perspectives positives à leur vie et d’aborder l’avenir avec la confiance, le courage et la conviction de ceux qui ont triomphé de leurs peurs et de leurs doutes.

Le nakṣatra Viṣākhā a la réputation de motiver à atteindre ses buts et à en récolter de nombreux fruits, notamment dans le domaine spirituel et du développement de soi car sa principale motivation est le dharma, c’est-à-dire l’action juste inspirée par la reconnaissance et le respect de sa place dans l'ordre universel.

Le fait que la nouvelle lune soit en chute dans le signe transformateur du Scorpion risquant d’intensifier les ressentis, laissons Viṣākhā nous insuffler la patience requise dans nos rapports avec notre entourage et nous-même.

Placée sous la puissante influence de Mars et de Mercure, cette période est le moment ou jamais de faire le bilan de sa vie. Qu’est-ce qui nous passionne ? Des personnes ou des activités nous ont-elles détournés de nos véritables centres d’intérêt ? La nouvelle lune en Viṣākhā nous donne l’occasion de reprendre contact avec notre but véritable et de nous fixer des objectifs matériels et spirituels d’ordre supérieur. Sachons faire confiance à notre force innée et au pouvoir infini qui réside en chacun de nous.

L’arcane qui préside à cette nouvelle lune est le 12, le Pendu. Conséquence d’un processus de maturation intérieure ou d’un événement déclencheur extérieur, la compréhension de ce dont nous avons véritablement besoin pour réaliser notre potentiel et nous épanouir dans notre vérité propre peut avoir des effets aussi radicaux qu’inattendus. Le Pendu nous invite à accepter de mettre sens dessus dessous nos vieilles croyances et nos anciennes visions afin de nous libérer des obstacles qui obstruaient ou déviaient notre route. Sa position nous rappelle aussi que l'action volontariste n'est pas toujours la meilleure voie d'évolution et que l'attente, lorsqu'elle est chemin d'éveil, est une démarche féconde, ce que confirme son lien avec l'arcane 3, l'Impératrice c'est-à-dire Vénus, la Terre-Mère, l'abondance, la fructification.

Ressources :
- AnandaShree Astrology
- Julianne Victoria, Shedding light on jyotisha:  vedic astrology for beginners

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article