Pleine lune d'octobre : prospérité, richesse, amitié

Publié le par Jyoti

La pleine lune du 5 octobre 2017 (20h41) se trouvait dans le nakṣatra Revatī, situé dans le signe des Poissons et régi par la planète Mercure et le dieu Pūṣan, l’un des aspects du Soleil. Son énergie bénéfique arrive à point nommé pour contrebalancer les événements violents et tragiques qui assaillent la planète depuis mi-septembre, manifestation dans le monde matériel de l’influence de Rahu, la planète fantôme, dont les talents perturbateurs ont l’art de déclencher des transformations douloureuses.

En effet Revatī, la Prospérité, est aussi l’épouse de Mitra, l’Ami, l’aspect du Soleil qui incarne l’amitié, la solidarité et la parole donnée.  Quant à Pūṣan, le Progrès, il est le Soleil nourricier, source de fécondité mais aussi le protecteur des voyageurs et celui qui retrouve les objets perdus. Tout comme Mercure, il guide les morts et les vivants et les aide à transcender le monde matériel.

En Inde, cette pleine lune d’automne, qui a lieu pendant le mois Aśvin, placé sous l’égide des jumeaux médecins à tête de cheval, est également l’occasion de célébrer l’amour, en référence à Kṛṣṇa et Radha, ainsi que la déesse de la richesse et de la beauté, Lakṣmī. Marquant la fin des moissons pour les uns, des vendanges pour les autres, elle invite à fêter dans l'allégresse les bienfaits de la nature dont dépend la prospérité des hommes.

Les semaines qui s’annoncent devraient donc permettre de panser les plaies et offrir de nouvelles opportunités à tous ceux qui seront prêts à accepter des solutions novatrices aux problèmes qui les préoccupent et à prendre des tournants importants. Elles seront également propices aux voyages, aux retrouvailles amicales et à l’élaboration de nouveaux plans d’avenir.

Attention cependant à de possibles tensions et  malentendus dans les relations amoureuses dus au conflit entre Mars et Vénus dans les jours ayant précédé la pleine lune. Par ailleurs, Saturne se situera jusqu’à la fin du mois dans la zone de pénombre céleste où se dénouent les nœuds karmiques, ce qui risque d’enclencher une série d’événements étranges ou inattendus, surtout vers la fin octobre.

Revatī est le dernier des nakṣatra, tout comme les Poissons sont le 12e signe du zodiaque. Cette pleine lune annonciatrice du début du voyage vers l’obscurité de l’hiver est le passeur qui déverse sur nous sa lumière revigorante afin d'éclairer le chemin et nous conduire vers la réalisation des richesses, spirituelles ou matérielles, dont nous avons besoin pour avancer en fonction de l'étape à laquelle nous nous trouvons.

Comme en septembre, l’arcane qui présidait à cette pleine lune est le Chariot. Cette fois, sa posture figée nous rappelle que, même en pleine possession de tous nos moyens, la peur et le doute peuvent bloquer notre dynamique. Nous sommes des êtres en chemin et l'immobilisme et la stagnation sont nos ennemis. Si nous nous trouvons en période de remise en question et d'incertitude quant à ce que nous devons faire, plaçons-nous sous la protection de la pleine lune en Revatī et trouvons en elle la confiance  et l’envie de nous remettre en route. Car même si les événements nous bousculent ou nous déstabilisent, sa lumière éclaire et révèle les richesses et l'énergie positive que nous portons en nous, et qu'il ne tient qu’à nous de (ré)activer.

Ressources :
- Alain Daniélou, Mythes et dieux de l'Inde, éditions Champs essais
- AnandaShree Astrology
- Julianne Victoria, Shedding light on Jyotisha:  Vedic astrology for beginners

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article