Nouvelle lune de mai : élan d'élévation, accélération des changements

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 25 mai (21h46) se trouve dans la maison lunaire Rohinī* régie par la Lune et le dieu Brahmā, le Créateur, située dans la constellation du Taureau et symbolisée par un chariot. Cette super lune très proche de la Terre donnera le coup d'envoi de l'un des cycles lunaires les plus puissants de l'année.

Conjuguant les énergies de séduction et de créativité de Vénus, de création de Brahmā, d'émotion et d'inconscient de la Lune et de production et de persévérance du Taureau, la quinzaine claire qui s'annonce devrait s'avérer riche en passion, fertile dans tous les domaines et revivifiante.

L'alliance entre l'aspiration au détachement des contraintes mondaines et l'attrait pour les plaisirs de la vie, telle l'eau se déversant sur la terre, va nourrir nos envies et nos projets pour mieux les sublimer et insuffler aux moments de notre vie une joie dont nous avions peut-être oublié l'existence.

La période sera particulièrement propice à la création, à l'inspiration et aux nouvelles amours.

En Inde, cette nouvelle lune coïncide avec la célébration de Vat Sāvitrī, jour de jeûne des femmes en faveur de la santé de leur mari, inspirée par l'histoire de la princesse Sāvitrī, qui symbolise notamment le cycle inévitable de l’amour et de la perte et le miracle de la renaissance qui l’accompagne.

Tout comme Sāvitrī qui convainquit le dieu des morts de ramener son mari à la vie, cette nouvelle lune nous conduit de l'obscurité des profondeurs où mature ce qui est à naître à la lumière des mondes nouveaux que nous sommes capables de créer pour nous-mêmes. Elle invite également à se remémorer ce qui a été perdu et ce qui a surgi des cendres du passé.

Le 25 mai est aussi la date anniversaire de Śani, le Lent, c'est-à-dire Saturne, le seigneur du karman et des limitations. Bien qu’il puisse nous faire ressentir un sentiment d'impuissance face aux difficultés de la vie, il est toujours équitable et juste et soutient l’équilibre du jeu des causes et des effets. Il apprécie les actes de service désintéressés et peut accorder beaucoup de chance et une profonde sagesse spirituelle aux gens qui se montrent sincèrement humbles et bons. En rétrogradation actuellement, il atteindra sa plus forte luminosité de l’année en juin et traversera simultanément le nœud karmique de la transformation. Attendez-vous à des développements surprenants et des situations déstabilisantes.

La puissance spirituelle de cette nouvelle lune est encore renforcée par sa coïncidence avec la fête chrétienne de l'Ascension et par l'influence de l'arcane 13, la Mort. Le moment est venu, ou arrive, de laisser derrière soi les préoccupations matérielles secondaires et les relations qui tirent vers le bas et l'arrière. La période appelle au détachement et à un renoncement serein à ce qui entrave notre élévation spirituelle et bloque notre progression en général.

Alors que, sous la protection de Rohinī en tant que Kāmadhenu, la vache d'abondance, la nouvelle lune nous inonde d'une énergie vivifiante porteuse de fructification et de positivité, nous pouvons sans crainte poursuivre le processus de purification et d'élagage déjà entamé, libérer notre créativité dans tous les domaines et nous laisser porter par l'accélération des courants du changement.

* Voir l'article Les nakṣatra (3)

Ressources :
- AnandaShree Astrology
- Guide de prononciation sanskrite

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article