Nouvelle lune de février : des profondeurs obscures jaillit la lumière

Publié le par Jyoti

La nouvelle lune du 26 février 2017 (16h00) inaugure une quinzaine d’une grande intensité spirituelle placée sous le double signe de la guérison et de la capacité à franchir le mur des illusions et des fantasmes grâce à un travail intérieur parfois perturbant mais aux résultats illuminateurs.

Elle se situera dans le nakṣatra Śatabhiṣa, dont le nom signifie « cent médecins » et dont les symboles sont un cercle vide, une fleur ou des étoiles. Son maître est Rāhu, le nœud nord de la Lune, et sa déité Varuṇa. Il se trouve dans la constellation du Verseau.

L'eau et l'obscurité vont exercer tout particulièrement leur influence symbolique sur cette nouvelle période. En effet, l’eau cosmique de conscience et de purification que déverse le Verseau sur la Terre rencontrera l’eau des profondeurs océanes du psychisme auxquelles préside Varuṇa et où circulent nos courants karmiques. L’obscurité, quant à elle, sera engendrée par l’éclipse solaire annulaire qui aura lieu le 26 février dans la région de l’Océan Atlantique austral. À cette occasion, Rāhu, le sulfureux iconoclaste, dévorera le Soleil, mais sa volonté de chaos sera largement compensée par les effets de la célébration de Mahāśivarātri qui l'aura précédé le 24 février. Cette « grande nuit de Śiva », considérée d’excellente augure, est marquée par la pratique de la méditation, du jeûne et de chants dévotionnels offerts au dieu sous son aspect de suprême yogin. À cette occasion, Śiva illumine de sa présence symbolique l’obscurité de la nuit, qui est le jour de l’ignorant, et choisit d’inonder de sa grâce ses dévots sincères.

Śatabhiṣa étant associée au guṇa sattva et ayant pour motivation le dharma, les bouleversements brusques et inattendus propres à Uranus, qui régit le Verseau avec Saturne, et les provocations de Rāhu connaîtront un temps de repos qui se prêtera à l’introspection et à la réflexion sur nos véritables motivations et attentes. En effet, si ce nakṣatra est également appelé « l’étoile qui voile », Śiva est celui qui, dans son absolue liberté, se voile et se dévoile au monde. Son influence bénéfique nous aidera à prendre conscience des illusions que nous entretenons envers nous-mêmes et notre environnement et à commencer à déchirer le voile qui nous aveugle.

Nous devons donc nous attendre à ce que surgissent de nos profondeurs des émotions, des désirs, des craintes et des démons dotés d’un fort pouvoir de transformation mais susceptibles de nous déstabiliser. N’oublions pas cependant que, sous ses dehors effrayants pour des êtres diurnes tels que nous, l’obscurité est aussi la nuit du sommeil qui porte conseil et du repos qui ressource.

Les changements intérieurs profonds visant la transformation psychologique et la progression spirituelle vont prendre le pas sur les bouleversements de la vie matérielle. Les tensions entre l’attachement à l’existant, la tentation de tout chambouler, le refus des tabous et l’aspiration au détachement, au dégagement des contraintes matérielles, à l’élévation personnelle pourront constituer une excellente occasion de procéder à l’autodiagnostic qui nous permettra d’avancer vers la guérison de nos failles et de nos fragilités.

La quinzaine qu’ouvre cette nouvelle lune va nous immerger dans un bain propice à la régénérescence, un temps où il nous sera possible de reprendre des forces à la source même de notre vitalité.

Outre l’introspection et la méditation, la coopération, le dévouement social, l’amitié pourront s’avérer un remède efficace aux bleus et aux bosses de ces derniers mois. Cette nouvelle lune nous donne l’occasion de faire un pas sur la voie du détachement et de nous rapprocher de la sérénité que confère le sentiment d’être sur son véritable chemin. D’autant plus que la Justice, l’arcane qui préside à la nouvelle lune, nous invite à regarder en face tout ce qu’il convient de peser et d’élaguer. L’heure est à l’allègement et à l’élévation. Elle nous prépare à affronter ce qui nous attend avec l'esprit clair et le cœur apaisé.

 

Ressources :
- « Shedding light on jyotisha: vedic astrology for beginners » par Julianne Victoria.
- AnandaShree Astrology
- Guide de prononciation sanskrite

 

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article