Nouvelle lune de novembre – La voie de l'équilibre et de la prospérité

Publié le par Jyoti (traduction et adaptation)

La nouvelle lune du 30 octobre 2016 (18h39) se situera dans le nakṣatra Svāti, dans le signe de la Balance*, lié aux relations et à l’équilibre, et dans la maison 12, liée à l’inconscient et à la retraite nécessaire pour se transformer et progresser sur le plan spirituel notamment. Sa proximité avec Mercure, la planète de l’intellect, poussera à s’interroger sur les relations aux autres, à soi-même et à sa propre vie, en profitant d’une capacité accrue à écouter les messages de ses rêves ou de son intuition.

Régi par le dieu du vent Vāyu, qui préside à l'intellect et aux désirs, et le démon serpent Rāhu et sous l’influence de Vénus qui régit la Balance, Svāti tend à être fortement orientée vers la poursuite de buts matérialistes. Mais Vāyu étant aussi le prāṇa, le souffle vital cosmique, Svāti incite également à trouver l’équilibre entre le matériel et le spirituel. 

Par ailleurs, les 29 et 30 octobre, la relation conflictuelle entre Saturne et Vénus risque d’accroître la pression sur les relations amoureuses et de faire resurgir des ressentiments et des malentendus que l’on pensait appartenir au passé. Le réalisme sans concession de Saturne risque de révéler crûment la tendance à la superficialité de Vénus et de réduire à néant les contes de fées, donnant ainsi l’occasion de voir la beauté sous un jour nouveau et authentique. Vénus sortira vainqueur de cet affrontement, un peu moins naïve mais plus amoureuse que jamais. Que vous soyez un homme ou une femme, cette nouvelle lune vous offre l’opportunité de vous débarrasser de la vision négative que vous entretenez de vous-même et de reprendre le contrôle de vos relations.

Cette nouvelle lune est associée à la grande fête indienne de Divālī**, qui célèbre la joie, la prospérité, le bonheur et la victoire de la lumière sur l’obscurité. Placée sous l’égide de Lakṣmī, déesse de l’abondance, et de Gaṇeśa, le dieu qui détruit les obstacles, Divālī apporte la certitude que le travail, même parfois difficile, que nécessite la recherche de l’harmonie avec les autres et soi-même, et l’intégration du matériel et du spirituel en nous, sera une source d’enrichissement intérieur et abattra tous les obstacles qui se dressent sur notre route et entravent notre progression.

* En astrologie védique. Dans le signe du Scorpion en astrologie occidentale.
** Divālī ou dīpāvāli en sanskrit signifie rangée de lumières. Célèbre le retour de Rāma et de Sitā son épouse dans sa capitale Ayodhyā après avoir vaincu le démon Rā
vaṇa qui avait enlevé Sita.

Source : AnandaShree Astrology ; Julianne Victoria

Ressource : Guide de prononciation sanskrite  

Publié dans Astrologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article