La conscience est tout (2/3)

Publié le par Swami Khecaranatha - Traduction : Jyoti (article paru dans Sutra Journal)

Comme l’a dit Abhinavagupta, le célèbre maître du Shivaïsme cachemirien qui vécut au 11e siècle : « L’intuition la plus haute de l’école Anuttara Trika est l’union avec śakti, la triade des énergies de volonté, de connaissance et d'action. Elle est le trident de Śiva, les trois faces  de la nature et de la liberté absolues que Lui confère Son union avec Sa propre émission. Dans la pratique de l’école Anuttara Trika, le sādhaka (1) pénètre l’énergie d’émission et se fond en Śiva, source et détenteur des pouvoirs de l'univers ».

Pour mieux comprendre cela, revenons en détail sur les cinq pouvoirs de Śiva. Ils correspondent à ce que les traditions tantriques appellent les cinq premiers tattva (2) ou niveaux de Conscience.

Le plus élevé d’entre eux, cit śakti, est le pouvoir de Conscience lui-même. C’est Śiva : Conscience infinie, omniprésente, transcendante, non manifestée, sans forme, qui pourtant existe dans tout ce qui est créé et qui est tout ce qui est créé. Cit śakti est la source de tous les autres pouvoirs, de toutes les autres énergies et, au final, de toute manifestation. Nous avons dit que la Conscience est une immobilité dynamique. Ce n’est pas une Présence inerte parce qu’en elle réside le pouvoir inhérent d’être conscient. On l’appelle cit (3) śakti parce que śakti signifie énergie. C’est l’énergie de Conscience elle-même, toujours présente dans notre conscience individuelle.

Le niveau suivant est ānanda śakti, l’énergie de félicité. La première chose qui émane du pouvoir de Conscience – avant toute forme de manifestation – est la félicité de son propre Soi, la félicité de sa propre existence. L’éclat puissant de cette Conscience exprime la joie pure, illimitée, inconditionnelle procurée par l’expérience de sa propre plénitude.

Les trois tattva suivants sont les pouvoirs de volonté, de connaissance et d’action de Śiva. La volonté, ou icchā śakti, est représentée par la déesse Parā. Śiva ayant eu l’expérience de Sa liberté et de Sa joie veut perpétuellement étendre cet état. Si la volonté divine est l’expansion de la liberté, parfaite dans sa compréhension et dans sa propre félicité, tout ce qui en émerge et se manifeste à partir d'elle doit également être parfait. Śiva se connaît Lui-même et sait exactement ce qu’Il veut créer pour partager Sa liberté et exprimer Sa joie. Ce pouvoir de connaissance est jñāna śakti, la déesse Parāparā, et la connaissance la plus élevée est de connaître son Soi, même si l’on est Śiva.

Le pouvoir d’agir émerge de la volonté et de la connaissance divines. Śiva sait ce qu’Il veut créer pour partager Sa liberté et Il le fait par le pouvoir de l’action infinie, kriyā śakti, la déesse Aparā. La capacité de Śiva à prendre n’importe quelle forme ou à Se manifester sous n’importe quelle forme est une qualité de Sa propre nature et le fruit de Sa liberté absolue. L’action divine ne vise pas un résultat spécifique mais exprime Ses propres énergies, Sa propre Conscience et Sa propre félicité.

Le potentiel de toute manifestation repose dans les cinq pouvoirs de Śiva mais aucune forme n’en est encore issue. Tout ce qui pourrait être se trouve encore dans un état de parfaite unité, sans nécessité de s’exprimer sous une forme spécifique. C’est l’expérience que nous recherchons. C’est la seule expérience qui nous libère de la perception de la dualité.

Pour le shivaïsme du Cachemire, la forme est toujours l’apparence de la dualité et non sa réalité. En tant qu’êtres humains, notre expérience de la vie se situe dans le monde de la forme et nous y sommes tellement immergés que nous n’en voyons pas la source. Comme nous pensons aux pouvoirs de Dieu avec notre compréhension limitée, nous en masquons la haute nature. Voilà pourquoi nous devons changer de perspective. Voilà pourquoi nous devons aller au-delà de l’apparence de dualité pour remonter jusqu’à l’unité qui sous-tend toute diversité. Nous ne nions jamais l’expérience de la dualité, mais nous devons comprendre qu’il s’agit d’une expérience déterminée par les limites de notre propre conscience – que la dualité n’existe pas en tant que telle, mais que seule en existe l’expérience. Nous pouvons nous servir de notre capacité à l’introspection pour avoir la révélation de l’unité et de la capacité illimitée des cinq pouvoirs de Śiva.

Les textes traditionnels parlent des cinq modes d’action de Śiva : création, maintien, dissolution, occultation et dévoilement. Śiva crée, maintient et dissout en permanence tout ce qui existe et ce faisant, Il Se dévoile ou Se voile comme source de toute la diversité. Nous expérimentons les trois premiers modes d’action à chaque instant. Tout dure un moment, puis s’en va, y compris notre corps physique. Il a été créé, nous faisons de notre mieux pour le maintenir en bon état et à un moment donné, il cesse de fonctionner. L’important dans ce cycle est d’avoir ou non dévoilé la source de cette vie comme notre propre Soi ou d’avoir ou non continué à voiler la source de notre corps et de notre existence individuelle.

La grâce est synonyme du pouvoir de dévoilement. Parce que nous sommes conscients et que nous avons la capacité de recourir à l’introspection pour connaître notre propre état, nous pouvons choisir le dévoilement plutôt que l’occultation. À chaque instant, quoi qu’il advienne, nous devons décider si notre expérience consiste à dévoiler ou à voiler notre nature supérieure. Le dévoilement résulte de l’utilisation des trois pouvoirs de volonté, connaissance et action pour découvrir notre source. À l’inverse, l'occultation résulte de l'utilisation de ces mêmes pouvoirs pour nous-mêmes, perpétuant ainsi notre limitation et notre isolement. Voilà pourquoi il est si important de comprendre que les pouvoirs de création de Dieu sont nos pouvoirs de création - de créer et de choisir notre expérience dans cette vie.

À suivre

(1) adepte, yogi - (2) aussi : principe - (3) pensée pure

Article original paru dans Sutra Journal, mars 2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article