Paroles de sagesse

Publié le par Pierre

Paroles de sagesse

Mon être est océan sans fin, en lui existe une fiction qu’on appelle le monde, et c’est avec une sérénité totale, soustrait à toute forme, que mon être l’habite.

La conscience n’est pas dans les formes pas plus qu’il n’est de forme pour la conscience qui est sans fin, que rien n’affecte. Aussi est-ce sans attaches, sans désirs et tranquille, que mon être est présent au monde.

Extrait de l'Ashtavakra samhita, traduit par Alain Porte, Editions de l'Eclat, 1996, p.39)

Publié dans Citations à méditer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

André BOULARD 21/02/2016 01:59

Le monde est une « fiction », je préfère dire un rêve. Mais je ne suis pas le Rêveur, je suis dans le rêve du Rêveur. C'est ma condition d'être incarné. Je n'y échappe pas par une simple pirouette. Dans l'absolu « je suis Lui » mais je ne vis pas dans l'absolu, je suis soumis à de multiples contraintes. La seule chose que je puis faire c'est de me laisser porter par Lui qui seul peut me délivrer du rêve.

André BOULARD 27/02/2016 00:01

Mea culpa. Finalement "fiction" convenait très bien : "création de l'imagination" donne le Larousse en ligne. J'avais réagi trop vite. Cependant je maintiens le reste sur notre condition d'êtres incarnés.

Jyoti 24/02/2016 11:05

Je pense que le choix d'Alain Porte de traduire le sanscrit par "fiction" n'est pas gratuit. Ceci dit, fiction ou rêve, qui est aussi une belle image, renvoient à l'imaginaire et donc à l'illusion de matérialité. On pourrait même aller jusqu'à dire que fiction ou rêve sont des approximations à notre échelle. La Conscience-Energie initiale n'imagine ni ne rêve. Elle est. Pas facile de vivre ça concrètement sans la grâce dont parlent abondamment Ramakrishna et Abhinavagupta ! :-)