Laniakea

Publié le par Jyoti

Super amas Laniakea

Pour les non-anglophones, commentaire de la vidéo ci-dessus traduit par mes soins :

Quelque part dans l’univers se trouve une petite planète bleue, la troisième à partir d’une étoile appelée le Soleil, elle-même l’une des milliards d’étoiles qui peuplent une galaxie spirale appelée la Voie lactée. Mais où dans l’univers se trouve la Voie lactée ? Une équipe de scientifiques a recueilli des données sur plus de 8000 des galaxies qui nous entourent. Elle a déterminé la position et le mouvement dans l’espace de chacune d'entre elles et elle a montré pour la première fois que la Voie lactée fait partie d’un système de galaxies beaucoup plus vaste, un super amas qu’elle a baptisé Laniakea. La Voie lactée se trouve à la toute extrémité de la structure, à sa périphérie. L’univers dans son ensemble peut être vu comme un réseau complexe de galaxies, un ensemble réticulaire cosmique. Certaines régions sont des vides obscurs presque déserts, d’autres se caractérisent par un peuplement galactique dense, les super amas. Les super amas sont les plus grandes structures trouvées dans l’univers mais les scientifiques ont eu du mal à définir où l’une finit et où l’autre commence. Pour délimiter le super amas dont nous faisons partie, une équipe dirigée par Brent Tully de l’université de Hawaï a étudié les déplacements des galaxies qui nous entourent à un niveau de détail inégalé jusqu’ici. Bien que l’univers dans son ensemble soit en expansion rapide, la gravité en ralentit l’accélération. Ignorant volontairement l’expansion cosmique, l’équipe a déterminé les galaxies qui se rapprochent de nous (en bleu) et celles qui s’éloignent (en rouge). Cela leur a permis de créer une carte des flots cosmiques, c’est-à-dire des voies de migration qu’empruntent les galaxies à très faible vitesse du fait de la force de gravité. Ce déplacement leur a permis de trouver une nouvelle façon de cartographier la distribution de la matière dans l’univers. L'observation de notre super amas montre que la plupart des galaxies se dirigent vers un centre dense, baptisé le Grand attracteur. Toutes les galaxies glissent vers cette zone qui domine notre région de l’univers. Changeons de point de vue. Chaque cercle représente une galaxie. Ici encore nous voyons que la plupart des galaxies sont attirées vers le Grand attracteur dans le sens des flèches. Entre le Grand attracteur et nous, la Voie lactée, se trouve une zone relativement vide, représentée en bleu. Et proche de nous se trouve l’amas de la Vierge, une région vaste et dense peuplée de galaxies très brillantes observées depuis la Terre depuis des siècles. Jusqu’à maintenant, les astronomes regroupaient la Voie lactée, les galaxies environnantes, l’amas de la Vierge et près d’une centaine d’autres amas en un super amas de 200 millions d’années-lumière de diamètre. Mais cette nouvelle technique montre qu’il n’est que le sommet de l’iceberg. Cet amas d’amas n’est que l’appendice d’un super amas plus de 100 fois plus vaste et plus massif. Comment l’équipe a-t-elle réussi à délimiter cette carte cosmique ? Voici notre super amas, en noir, et le super amas voisin Persée-Poissons, en rouge. Les scientifiques ont découvert que les structures voisines se séparent au point où les flots de galaxies divergent comme les eaux s’écoulent dans des directions différentes à leur ligne de partage. C’est la première définition claire du super amas Laniakea (« immensité incommensurable des cieux » en hawaïen), un nom particulièrement bien adapté à la vaste communauté de galaxies à laquelle nous appartenons. Désormais nous savons qu’en limite d’un super amas appelé Laniakea, dans une galaxie appelée la Voie lactée, existe autour d’une d’une étoile que nous appelons le Soleil une petite planète bleue, la nôtre.

Sur le même sujet : Voyage sur les flots de galaxies - Laniakea, notre nouvelle adresse dans l'univers par l'astrophysicienne Hélène Courtois, qui a participé à cette cartographie du cosmos avec l'astronome américain Brent Tully.

Publié dans Mindblowers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article